Prof. Dr. Carlos Heusch

École Normale Superieure, Lyon

curriculum vitae

Né en 1964, Carlos Heusch a fait des études de Lettres Supérieures et Première Supérieure au Lycée Henri IV de Paris (1982-1984). En 1984, il est reçu premier au concours d'entrée de l'École normale supérieure de Saint-Cloud (section langues vivantes) et, l'année suivante, il obtient les Licences de Philosophie (Université Paris I) et d'Espagnol (Université Paris III). En 1986 il est titulaire de la Maîtrise de Philosophie et de la Maîtrise d'Espagnol. Il est reçu deuxième au concours externe de l'Agrégation d'Espagnol en 1987, puis, en 1988, il obtient à l'Université Paris III le DEA. De septembre 1988 à septembre 1990, il effectue son Service National comme coopérant à l'Institut Français de Madrid et y exerce des fonctions d'animateur culturel et d'enseignant. Après avoir effectué sa dernière année à l'École normale supérieure de Fontenay - Saint-Cloud, il obtient, en septembre 1991, un emploi d'Allocataire Moniteur Normalien à l'Université Paris III. En 1993, il soutient dans cette même université sa thèse de doctorat nouveau régime La Philosophie de l'amour dans l'Espagne du xve siècle , dirigée par le Professeur Michel Garcia. Au mois de septembre il est nommé Maître de Conférences à l'Université Montpellier III. Quelques années plus tard, il prépare au sein de cette université une Habilitation à Diriger des Recherches qu'il obtient le 16 janvier 1999, avec le titre Professionnels et dilettantes dans les Lettres espagnoles du xve siècle . En septembre 1999 il est nommé Professeur des Universités à Montpellier III pour l'enseignement et l'encadrement doctoral de la littérature et la civilisation de l'Espagne médiévale. C'est avec ce même profil qu'il est nommé, au mois de février 2005, Professeur à l'École normale supérieure Lettres et Sciences humaines de Lyon, sur la chaire laissée vacante par Georges Martin.

Sur le plan institutionnel, sa recherche s'est d'abord développée au sein du CREM (Centre de Recherche sur l'Espagne Médiévale) de l'Université Paris III (1991-1997), puis dans l'équipe ETILAL de l'Université Montpellier III (1997-2004). Directeur d'équipe du SEMH, ancienne EA de l'ENS LSH, dirigée par Georges Martin, il est, depuis 2005, le responsable de l'équipe de recherche « Genèse, structuration et circulation des textes et des langues dans la Romania médiévale », équipe 5, basée à l'ENS LSH, du laboratoire CIHAM, UMR 5648 du CNRS, consacrée aux études médiévales et réunissant des historiens, des archéologues, des littéraires et des linguistes. Il est également responsable de l'axe littéraire du GDR SIREM, dirigé par Georges Martin. Il est co-directeur avec ce dernier de la revue Cahiers d'études hispaniques médiévales (ex- Cahiers de Linguistique et de Civilisation hispaniques médiévales ) publiée par ENS Éditions et responsable de la revue désormais électronique Atalaya , organe de la SEMYR, publiée en ligne par Revues.org.


letzte Publikationen

Entrées «Alfonso Fernández de Madrigal, el Tostado», «Juan de Flores», «Juan Manuel», «Jorge Manrique», «Juan de Mena», «La Célestine», «El conde Lucanor», «Coplas a la muerte de su padre», «Laberinto de Fortuna», «Humanisme» et « Mort », dans Jordi Bonells (éd.), Dictionnaire des littératures en langue espagnole , coll. Bouquins, Robert Laffontà (à paraître); «Présentation» du colloque organisé par C. Heusch 'Feindre, leurrer, fausser : fiction et falsification dans l'Espagne médiévale', Cahiers d'études hispaniques médiévales , 29 (à paraître); «Michel Garcia, profil biographique et bibliographique», dans C. Heusch (éd.), De la lettre à l'esprit des textes médiévaux espagnols. Hommage à Michel Garcia, Paris : Le Manuscrit (à paraître); «Les avatars de Calixte de la Comedia à la Tragicomedia», dans C. Heusch (éd.), De la lettre à l'esprit des textes médiévaux espagnols. Hommage à Michel Garcia, Paris : Le Manuscrit (à paraître); (éd.) De la lettre à l'esprit des textes médiévaux espagnols. Hommage à Michel Garcia, Paris : Le Manuscrit (à paraître); «La nuit dans la poésie castillane de chansonnier (XVe siècle)», Revue des langues romanes, 110-2 (2006), p. 425-447; «Alfonso de Madrigal, dit 'El Tostado' et la diffusion du savoir des Artiens de Salamanque (première moitié du XVe siècle)», dans D. Le Blévec (coord.), Les échanges universitaires au moyen âge et au début de l'époque moderne. Hommes, ouvres, idées, Montpellier : Publications Montpellier 3 (sous presse); «Villes et universités dans la Couronne d'Aragon (XIVe-XVIe s.), dans P. Gilli (éd.), L'université et la ville (Moyen Âge - XVIe siècle), Leiden : Brill (sous presse); «Femmes et violences dans les fueros castillans du Moyen Âge», Cahiers d'études hispaniques médiévales, 28 (2005), p. 307-339; «La translation chevaleresque dans la Castille médiévale : entre modélisation et stratégie discursive (à propos du h-I-13)», Cahiers d'études hispaniques médiévales, 28 (2005), p. 93-130; «'Por aver juntamiento con fenbra plazentera' : el astuto naturalismo amatorio de Juan Ruiz», dans C. Heusch, El libro de buen amor de Juan Ruiz, Archiprêtre de Hita, Paris : Ellipses, 2005, p. 129-142; «Présentation», dans C. Heusch (éd.), El libro de buen amor de Juan Ruiz, Archiprêtre de Hita, Paris : Ellipses, 2005, p. 5-22; (éd.) El libro de buen amor de Juan Ruiz, Archiprêtre de Hita , Paris : Ellipses, 2005, 250 pages; (éd.) Biterris. Béziers et son rayonnement culturel au moyen âge, Perpignan : Ville de Béziers - Presses universitaires de Perpignan, 2003, 143 pages; «Las desviaciones de Pármeno o la caída de un ángel», Celestinesca 26 1-2 (2002), 29-44; «Oralité et refus de l'oralité dans El conde Lucanor de Juan Manuel», dans M. Castillo et G. Galeote, Oralités ( Pandora , 2, 2002), p. 125-139; «Engagements et promesses dans La Célestine de Fernando de Rojas», dans Ch. Raynaud (éd.), Serments, promesses et engagements au moyen âge, actes du colloque C.R.I.S.I.M.A. VI. Montpellier : Université de Montpellier III, (sous presse); «La fable du corbeau et du renard, selon Juan Manuel : du discours moral au savoir pratique», Bulletin du C.R.I.S.I.M.A. (2002) (sous presse); «La Transmission familiale de la fama et l' infamia dans la culture chevaleresque castillane» dans M.C. Barbazza et C. Heusch (éds), Familles, pouvoirs, solidarités. Domaine méditerranéen et hispano-américain (XVe - XXe siècles), Montpellier : Etilal, collection Actes n°2, Université de Montpellier III, 2002, p. 203-226; (éd. avec M.C. Barbazza), Familles, Pouvoirs, Solidarités. Domaine méditerranéen et hispano-américain (XVe - XXe siècles), Actes du colloque international de Montpellier, 14-16 décembre 2000, Montpellier : ETILAL - Université de Montpellier III, 2002, 465 pages; «L'Amour et la femme dans la fiction chevaleresque castillane du moyen âge» dans G. Martin, éd., La chevalerie en Castille à la fin du moyen âge. Aspects sociaux, idéologiques et imaginaires, Paris : Ellipses, 2001, p. 145-189; La Caballería castellana en la baja edad media. Textos y Contextos . Con la colaboración de J. Rodríguez Velasco. Montpellier : ETILAL - Montpellier III, 2000, 352 pages; «Chevalerie et monarchisme en Castille au xve siècle : d'un imaginaire à l'autre» dans J.-P. Sanchez, éd., L'Univers de la chevalerie en Castille. Fin du Moyen Âge - Début des Temps Modernes, Paris : Éditions du temps, 2000, p. 54-76.