L’archéologie et l’art paléochrétiens et byzantins (APB) couvre une large période (IVe–XVe siècle), c’est-à-dire la fin de l’Antiquité et le Moyen Âge. L’enseignement de ce domaine, qui va de l’Italie à la Syrie et des Balkans à l’Égypte, est fondé sur l’étude archéologique comme artistique des monuments (religieux et profanes) et des objets, aussi bien céramique, verre, qu’orfèvrerie, ivoires, miniatures dans les manuscrits, depuis Constantin Ier (premier empereur chrétien) au IVe siècle jusqu’à la fin de l’empire byzantin en 1453. Elle permet ainsi de mieux connaître la civilisation de la fin de l’antiquité et constitue, pour le Moyen Âge, un complément important à l’histoire de l’art du Moyen Âge occidental.
L’APB, associée à l’archéologie classique, fait partie des modules obligatoires dans le programme à 120 crédits ECTS du "Archéologie" dans le domaine d’études Histoire de l’Art et Archéologie. Elle peut aussi être choisie dans le cadre du programme d’archéologie à 60 crédits ECTS. Elle fait aussi partie des programmnes d’Histoire de l’art (voir plan d’études) Pour que la formation ne reste pas théorique, un voyage d’études est organisé chaque année (pour les cinq dernières années, Italie du Nord, Chypre, Rome, Serbie, Thessalonique et sa région; En 2012, le voyage annuel avait l’Arménie comme destination. Une fouille-école est organisée chaque été par le service archéologique cantonal de Fribourg, et avec une certaine expérience, des étudiants peuvent participer à des fouilles à l’étranger.

Homepage

 

archÉologie et art palÉochrÉtiens et byzantins