Le cours de formation doctorale organisé depuis 2002 par l'Institut d'Études Médiévales a lieu tous les deux ans. Il réunit les enseignants et les doctorants des différentes branches de l'histoire médiévale. Pour la deuxième fois l'Institut d'Études Médiévales organise ce cours avec la collaboration du Centre d’Études Médiévales et Post-Médiéval de l’Université de Lausanne. Il a pour but de promouvoir la relève des historiens du Moyen Âge, en particulier les doctorants qui font leurs recherches dans les universités suisses. Il soutient la recherche fondamentale dans le domaine des disciplines médiévales. Il cherche également à améliorer les compétences des doctorants dans le domaine de la recherche en approfondissant certaines méthodes scientifiques et favorise les échanges interdisciplinaires. Ce cours s'adresse à la relève de langue française, allemande, italienne ou anglais.

Le cours de formation doctorale est donné durant une semaine. Les présentations (45 minutes) des doctorants représentent le point fort de ce cours. Pendant ces exposés les doctorants présentent leurs sujets de recherche et certains résultats de recherches en cours, le tout faisant l'objet d'une discussion. Les présentations sont complétées par des interventions de spécialistes invités qui introduisent la problématique liée aux différents thèmes. Le cours est encadré par quatre invités de l'étranger et par les quatre organisateurs.

Les quatre organisateurs: Prof. Dr. Michele Bacci (Histoire de l'art, Fribourg), Prof. Dr. Christoph Flüeler (Sciences auxiliaire de l'histoire et Latin médiéval, Fribourg), Prof. Dr. Jean-Claude Mühlethaler (Français médiéval, Lausanne), Prof. Dr. Denis Renevey (Anglais médiéval, Lausanne).

Les quatre spécialistes invités: Prof. Dr. Charles Burnett (History of Islamic Influences in Europe at The Warburg Institute, University of London), Prof. Dr. John Tolan (Directeur du programme de recherche européen RELMIN et professeur d'histoire à l'Université de Nantes), Prof. Dr. David Wallace (Professor of English, University of Pennsylvania, U.S.A.) et Prof. Dr. Gerhard Wolf (Directeur du Kunsthistorisches Institut à Florence).