Colloque fribourgeois 2013

"Le portulan sacré. La géographie religieuse de la navigation au Moyen Age."

 

2 – 4 septembre 2013

 
   

L'Institut d'Études Médiévales de l'Université de Fribourg (Suisse) organise tous les deux ans un colloque interdisciplinaire réunissant des chercheurs et des spécialistes autour d'un thème relatif à la culture médiévale. Le colloque fribourgeois 2013 a eu lieu en septembre sur le thème "Le portulan sacré. La géographie réligieuse de la navigation au Moyen Age".

Les différents intervenants venus de l'étranger ont appréhendé la mer en tant que moteur d’interactions économiques, culturelles et artistiques et en tant qu’espace dynamique de rencontres multiculturelles ou comme un grand réseau de sociétés en interactions mutuelles à partir de points de vues différents. L'attention a été focalisée en particulier sur la perception de l’espace marin, sa forme variable, ses frontières, son accessibilité, les risques et les problèmes liés à la navigation côtière ainsi que sur les hommes qui la fréquentaient: marins, pêcheurs, voyageurs, marchands, pèlerins et habitants des côtes et des îles. De plus, un accent spécial a été mis sur la manière dont les hommes percevaient le paysage côtier. Les promontoires, les ancrages, les baies et les rochers sont autant de points de repères que les marins ont dû scruter soigneusement afin de maintenir le cap. Certains de ces points de repères étaient considérés comme indispensables en raison de leur forme particulière ou de leur emplacement car ils servaient d’indicateurs pour orienter les bateaux.

Les ermitages, les petites chapelles, les églises, les couvents et les monastères ont souvent servi de points de repères. En fait, les côtes de la Méditerranée ainsi que celles de l’Océan Atlantique, étaient parsemées de lieux saints qui pouvaient être perçus par les marins et qui formaient comme une géographie sacrée homogène, dessinant un réseau continu de sites saints marquant les frontières entre la mer et la terre.

Cette perception de la mer comme un continuum saint est révélée par les litanies qui  étaient prononcées par les équipages et les passagers quand les bateaux abordaient la haute mer. Une de ces litanies très connue en Italie sous le nom de “Sante Parole” est constituée de courtes invocations à Dieu et aux saints les plus importants. Elle est suivie par une liste des lieux saints situés sur les côtes suivant un ordre géographique allant de l’Égypte à l’Angleterre. Une sélection des sites les plus importants mentionnés dans ces litanies ont été illustrés dans les contributions du colloque.

Le colloque a voulu essayer de présenter de nouvelles approches méthodologiques pour l’étude de la mer dans ses dimensions religieuses et culturelles et a cherché le dialogue interdisciplinaire entre les disciplines suivantes : histoire, histoire de l’art, histoire de l’église, historie du droit, philosophie, anthropologie culturelle, langues et littératures du Moyen Âge.

Comme pour les précédents colloques, notre Institut prévoit d’en publier les Actes dans la collection « Scrinium Friburgense » auprès de la maison d’édition Walter De Gruyter (Berlin/New York).

Affiche et Flyer